La Snob.

Le breuvage Snob.



    Première leçon de snobisme : La boisson du snob.

Point d'hydromel, point de café, trop populaire, ni le jus de citron de Cléopâtre qu'elle additionnait dans la légende d'une perle de vingt-quatre carats...
Restons simple diantre ! Car oui, le snob sait aussi faire preuve de simplicité. Je me dois donc de parler ici du Thé, bien qu'il soit dors et déjà extrêmement à la mode et donc par définition, anti-snob. Le snob lui, saura se distinguer de tout ces siroteurs du dimanche par la pratique.
En effet, le Thé n'est pas qu'un breuvage, mais bel et bien un Art(!), avec son savoir faire et ses règles.

Une première chose essentielle à préciser et qui distingue le 'siroteur' du 'dégusteur' de thé, c'est la forme : LE SNOB NE CONNAÎT PAS LE THÉ EN SACHET. Il saura même, à l'occasion d'une visite chez des amis s'offusquer à la vue de cette outrage.
Le choix du thé est bien évidement essentiel. Gouter un thé cher vous fera oublier tout les autres et affinera votre palet de 'dégusteur'. Ne soyez pas borné sur une variété. Osez la découverte, noir, vert, blanc, rouge ou même bleu... Le thé, est également un moment. Ainsi, le
Darjeeling sera réservé à l'après-midi, le Earl Grey, additionné d'une suptile note de citron il va de soit, sera préféré au petit-déjeuner. Le lieu, les convives mais aussi le service sont de même importance que le breuvage lui-même. N'assortissez jamais la théière et les tasses. Préférez le dépareillé, qui laisse pensé que vous possédez de multiples services anciennes, hérités ou chinés ici et là, lors de vos pérégrinations.
Pour ce qui est des
"Règles d'or" de la préparation, je vous laisse parcourir les pages d'une des marques les plus prestigieuses de Thé, MARIAGE FRÈRES, qui possède quatre adresses à Paris :

Alors, sortez dès à présent votre plus belle théière, et soyez Snob !


09/08/2008
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 7 autres membres